Laissez-nous un message et nous vous répondrons dans les instants qui suivent Les champs précédés d'un astérisques sont obligatoires

*

*

Votre message a été envoyé
vendredi, 21 août 2015 09:41

Gouvernance forestière dans le bassin du Congo, Les Parlementaires et les organisations de la société civile réaffutent leur Collaboration

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Les questions de gouvernance forestière, des processus APV/FLEGT, REDD+ font partie des grandes préoccupations actuellement dans les pays de la sous-région du bassin du Congo, du fait de l'importance que représentent les ressources forestières dans la dynamique d'émergence de ces pays.

Ce sont les Députés et les Sénateurs venus des 5 pays du bassin du Congo que sont ; le Cameroun, la RCA, la RDC, le Congo Brazzaville et le Gabon, avec comme invité spécial l'Honorable SANGARE Yacouba Député à l'Assemblée Nationale de Côte d'Ivoire ; Les membres de la société civile (CIEDD, MEEF, FPP etc...) impliqués dans la thématique ; Les représentants des organisations autochtones ; Des experts internationaux et régionaux et Les représentants d'ONG européennes qui ont répondu présents à l'atelier. Les travaux se sont déroulés à l'hôtel La Falaise de Yaoundé du 22 au 23 Juin 2015. Le CED avait la charge de l'organisation matérielle et technique, avec l'appui financier et technique de l'Union Européenne.

La gestion des forêts et Les processus APV/FLEGT et REDD+ dans lesquels ils se sont engagés depuis quelques années, ont inspiré un certain nombre de réformes législatives visant à améliorer la gouvernance forestière dans le sens de la transparence et de la gestion durable des forêts.
Cette rencontre qui a duré deux jours, avait pour principal objectif de renforcer la collaboration entre les parlementaires du REPAR et la société civile sur les questions de gouvernance forestière notamment dans le cadre des processus APV/FLEGT, REDD+ et des réformes législatives dans le bassin de Congo. Elle a également permis de faire le point sur les avancées de ces processus et sur des défis qui restent à relever.
A ce jour, s'il est vrai que l'on relève des avancées en matière de gouvernance forestière dans tous ces pays, notamment avec une augmentation sensible de la contribution des ressources forestières à l'économie nationale pour ce qui est du Cameroun ; force est de constater que les résultats obtenus restent encore en deçà des attentes.
Les travaux entrepris au cours de cet atelier ont également permis d'identifier des axes communs de collaboration entre les Parlementaires et la société civile pour tous les pays concernés avec un accent particulier sur l'implication des peuples autochtones et l'accompagnement des média sur la question.

A l'issu de cet atelier les participants ressortent avec une série de recommandations au rang desquelles l'on peut citer l'insertion des émissions sur la gouvernance forestière dans les programmes audiovisuels des média, l'encouragement des partenaires à soutenir par des appuis technique et financier la dynamique de la collaboration, la précision dans l'identification commune des objectifs/projets et la complémentarité dans la collaboration. Et un plan d'action dont on peut relever :
La mise sur pied d'un groupe de pression au niveau régional qui devra s'appuyer sur le REPAR, La mise en place d'un réseau des parlementaires sur la problématique des communautés locale et PA, La création d'un site de diffusion pour partager les informations, La dynamisation des réseaux des journalistes travaillant sur les questions forestières dans les pays concernés.

ASSENE MBATSOGO JA & Mme NKOUE Marie-Odile

Service de Communication du REPAR

Lu 8130 fois Dernière modification le mardi, 08 septembre 2015 07:59

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

    Actions principales

    • Organisation de deux (02) Conférences internationales des parlementaires sur la gestion durable des écosystèmes forestiers d'Afrique Centrale (2006 à Yaoundé et 2009 à Bata) ;
    • Participation remarquable à diverses rencontres internationales sur les changements climatiques, les forêts et la biodiversité (Copenhague, Cancun, Durban, New-York, Buenos-Aires, Nagoya, Doha, Rio+20….) ;
    • Organisation de plusieurs ateliers sous-régionaux de renforcement des capacités des parlementaires sur les thématiques émergentes (REDD+, APA….)
    • Toutes les actions

    Newsletter

    Restez informés de l'actualité de notre réseau

    Contacts

    Réseau des parlementaires pour la gestion durable des écosystème forestiers d'Afrique Centrale

    (00237) 2223 8715
    4954 Yaoundé - Cameroun
    repar_afriquecentrale@yahoo.fr