Laissez-nous un message et nous vous répondrons dans les instants qui suivent Les champs précédés d'un astérisques sont obligatoires

*

*

Votre message a été envoyé
jeudi, 02 octobre 2014 15:35

BIODIVERSITE DE L’AFRIQUE CENTRALE Le sujet était au cœur de la19ème réunion du groupe de travail (GTBAC) tenue à Kinshasa, du 24 au 28 mars 2014

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le REPAR a été représenté par le Député BGAYANGA Robert  aux assises. Faire le point sur l'état d'avancement des 5èmes rapports nationaux sur la mise en œuvre de la convention, des activités du processus de révision des stratégies et plans d'action nationaux sur la Biodiversité (SPANB), la validation du projet sous régional des pays de l'espace COMIFAC étaient entre autres les points importants au menu de ces travaux. Plusieurs représentants des pays membres, des organisations de la société civile telles que le REPAR, JICA, REFADD, REPALEAC, les partenaires tels que l'UICN et GIZ étaient présents à la réunion. Les travaux étaient présidés par Godefroid Ndawukila, le représentant du secrétariat de la COMIFAC.


Au terme des assises, plusieurs importantes résolutions ont été prises à 4 niveaux ; concernant le secrétariat exécutif de la COMIFAC, il a été recommandé l'élaboration d'un recueil illustrant les efforts des pays de la COMIFAC dans la mise en œuvre des décisions de la COP11, la diffusion des rapports de réunions des sous groupes de travail, l'inscription dans l'agenda des sessions du GTBAC, le compte rendu des activités réalisées par les partenaires.
Concernant le PNUE, il a été recommandé l'intégration des observations faites par le GTBAC sur le projet APA et d'organiser un atelier de lancement du dit projet. La GIZ quant à elle est chargée de : reformuler le projet tout en intégrant les activités sous financement du projet FEM/PNUE et les principes de déclaration de Paris, d'appliquer la décision du Conseil des Ministres de la COMIFAC, relative à la rétrocession d'un pourcentage du budget d'un projet au bénéfice du secrétariat exécutif de la COMIFAC et d'appuyer les pays dans l'élaboration des cadres légaux. L'UICN ressort avec la mission de formaliser sa son accord de cofinancement du projet FEM/PNUE. Les gouvernements à travers les points focaux ainsi que les partenaires sont chargés de finir le remplissage de la fiche de suivi évaluation, de la mise en œuvre des décisions de la COP11 d'envoyer le rapport au GTBAC 20 et de mettre en place une plateforme nationale IPES.

Lu 9825 fois Dernière modification le mercredi, 22 octobre 2014 13:56

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

    Actions principales

    • Organisation de deux (02) Conférences internationales des parlementaires sur la gestion durable des écosystèmes forestiers d'Afrique Centrale (2006 à Yaoundé et 2009 à Bata) ;
    • Participation remarquable à diverses rencontres internationales sur les changements climatiques, les forêts et la biodiversité (Copenhague, Cancun, Durban, New-York, Buenos-Aires, Nagoya, Doha, Rio+20….) ;
    • Organisation de plusieurs ateliers sous-régionaux de renforcement des capacités des parlementaires sur les thématiques émergentes (REDD+, APA….)
    • Toutes les actions

    Newsletter

    Restez informés de l'actualité de notre réseau

    Contacts

    Réseau des parlementaires pour la gestion durable des écosystème forestiers d'Afrique Centrale

    (00237) 2223 8715
    4954 Yaoundé - Cameroun
    repar_afriquecentrale@yahoo.fr